FAQ

Toutes les questions que tu te poses sur les études en électricité

La formation en alternance t'est accessible
si tu as 16 ans (CEFA)
ou
si tu as 15 ans et que tu as fait ta deuxième année du secondaire (IFAPME/EFPME/ZAWM)

L'enseignement technique de qualification (ETQ) offre un parfait mélange de théorie et de pratique dans ses sections Electromécanique (deuxième degré) et Electricien automaticien, Technicien du froid, Mécanicien automaticien, Technicien en équipements thermiques ou Technicien en électronique (troisième degré). Après ces formations, tu pourras choisir de travailler directement ou de poursuivre tes études.

Il faut surtout avoir une intelligence pratique, c'est-à-dire faire preuve de bon sens et de logique. Réfléchir avant d'agir. Tu comprends? Bien sûr, il est aussi très important d'être habile de ses mains.

Tu sais déjà ce que tu as envie d'étudier. C'est génial!
Il faut attendre la troisième année pour pouvoir suivre une section électricité. Celle-ci est ouverte à tous les élèves qui ont réussi leur deuxième année.
En première et en deuxième année, tout le monde a droit à un peu d'électricité pendant le cours d'éducation par la technologie et d’éveil scientifique. Clique ici pour en savoir plus.
En deuxième année, tu peux souvent déjà choisir une option plus scientifique qui fait la part belle à l'électricité.

Si tu veux goûter à l’électricité le plus vite possible, certaines écoles techniques et professionnelles proposent déjà des cours à option en électricité dès la première année.
-    Si tu n’as pas obtenu ton Certificat d’Etudes de base (CEB):
Tu seras orienté vers l’enseignement différencié (1ère D). La majorité des écoles proposent dès la 1ère année des modules en technologie et en électricité.

Après avoir réussi ton premier degré, tu peux choisir l'enseignement technique de qualification (ETQ) et tu peux suivre la section Electromécanique à partir de la 3e année.
L'enseignement technique de qualification est un peu plus théorique que l'enseignement professionnel, mais il te prépare aussi à exercer directement le métier que tu as choisi. Plus d’infos.
Si tu préfères une section plus orientée sur la pratique, la filière Electricité de l'enseignement professionnel (EP) est faite pour toi. Plus d’infos.

 

Oui, c'est possible. Le système de formation en alternance combine 1 à 2 jours de cours par semaine et 3 à 4 jours de formation en entreprise.
Il existe deux types de formation en alternance:
L'apprentissage dans les centres IFAPME (Wallonie), EFPME (Bruxelles) et ZAWM (Communauté Germanophone)
Tu passes 1 ou 2 jours par semaine au centre IFAPME/EFPME/ZAWM pour ta formation générale et l’approche pratique de la théorie. Et tu passes les 3 ou 4 autres jours en formation sur le terrain en entreprise.
Les Centres d'Education et de Formation en Alternance (CEFA)

Tu suis 2 jours de cours par semaine dans le CEFA. Au programme: formation générale et approche pratique de la théorie. Le reste du temps (3 jours par semaine), tu apprends le métier sur le terrain en entreprise.

 

Les formations de l'enseignement général, technique ou professionnel ont toutes la même valeur.
N'oublie pas que les bases de l'électricité s'apprennent déjà en troisième et en quatrième. Si tu n’as pas ces bases, tu devras travailler d’avantage pour rattraper ton retard sur les autres.

Petite astuce: demande à tes parents de t'expliquer pourquoi l'électricité n'est pas un bon choix à leurs yeux. Ils ont peut-être des préjugés qui ne correspondent pas tout à fait à la réalité (il n'y a pas de travail dans l'électricité, tu n'auras pas accès à l'enseignement supérieur, ...). Souvent ces inconvénients ne sont pas fondés.
Le métier d’électricien fait partie des jobs en pénurie de candidats. On en cherche donc beaucoup et tu peux facilement trouver du travail après tes études.

 

Tu peux étudier l’électricité dans l’enseignement technique (ETQ) ou professionnel (PQ). Consulte notre Localisateur d’Ecoles, qui te permet de trouver une école proche de chez toi.

Le site web consacré à l'enseignement en Fédération Wallonie Bruxelles regroupe aussi toutes les adresses. Clique ici. Dans la zone Recherche avancée, coche la case 'par secteur professionnel' et sélectionne le secteur et la branche de ton choix.

À côté de cela, il existe aussi des formations en alternance où tu peux combiner formation et travail.

Clique ici pour la Wallonie.

Clique ici pour Bruxelles.

Clique ici pour la Communauté Germanophone.

Après la sixième année, tu peux toujours suivre une septième année de spécialisation.
Tu veux être bachelier et faire une spécialisation  dans l’enseignement supérieur? Il te faut ton CESS. Si tu as réussi ta sixième année technique, tu l'as automatiquement. Mais si tu as suivi une formation professionnelle, tu as un certificat de qualification et non le CESS. Dans ce cas, tu dois faire une septième année pour décrocher ton CESS.

Pour devenir bachelier, tu dois remplir trois conditions importantes:
-être très motivé
-avoir envie d’étudier
-avoir assez de connaissances théoriques
Les deux premières conditions, la motivation et l'envie d'étudier, ne s'apprennent pas. Autrement dit, un diplôme de l'enseignement général n'est pas une garantie de réussite dans le supérieur et les étudiants qui viennent  de l’enseignement technique ou professionnel ont autant de chances de réussir s'ils ont la bonne méthodologie.
La troisième condition (les connaissances théoriques) pose parfois problème aux élèves de l'enseignement professionnel. Mais ils peuvent rattraper leur retard grâce à des cours particuliers ou à l'auto-apprentissage. Mais répétons-le: à condition d'être motivé et prêt à étudier.

Bien sûr. Voici une liste des 7e années que tu peux suivre dans  l’enseignement technique ou professionnel
complément en maintenance d'équipements techniques (EP)
technicien en maintenance des systèmes automatisés industriels (ETQ)
installateur-réparateur d'appareils électroménagers (EP)
technicien en climatisation et conditionnement d’air (ETQ)
De nombreuses portes s'ouvrent donc à toi!

Cela dépend de tes centres d'intérêt et de tes talents.
Tu aimes l'école et ça ne te dérange pas de devoir étudier après les cours?
Tu as parfaitement ta place dans l'enseignement de plein exercice.
Tu penses que c'est en forgeant qu'on devient forgeron et tu trépignes d'impatience à l'idée de travailler 'pour de vrai'?
La formation en alternance est faite pour toi. Tu y suivras 1 ou 2 jours de cours. Et le reste de la semaine, tu travailleras pour un patron dans une entreprise.

Les formations de l’enseignement professionnel (PQ) mettent l'accent sur la pratique. Elles t'apprennent un métier. Tu peux donc directement aller travailler après ta formation.
Les formations de l’enseignement technique (ETQ) sont un peu plus théoriques.
Les sections Electromécanique (deuxième degré) et Electricien automaticien, Technicien du froid, Mécanicien automaticien, Technicien en équipements thermiques ou Technicien en électronique (troisième degré) sont un parfait mélange de théorie et de pratique. A la fin de ces formations, tu es prêt à entrer sur le marché de l'emploi ou à continuer des études supérieures.

Une autre différence entre les 2 types d’enseignement, c'est le diplôme: l’ enseignement technique débouche sur un CESS (Certificat d'enseignement secondaire supérieur), tandis que l'enseignement professionnel donne droit à un Certificat de qualification. Tu pourras encore obtenir ton CESS par la suite en suivant une 7e année de spécialisation complémentaire.
Le CESS t'ouvre les portes vers l'enseignement supérieur, il augmente tes chances sur le marché de l'emploi et donne souvent droit à un salaire plus élevé.

Clique ici pour plus d’infos sur les études.

 

L'enseignement professionnel est parfait si tu veux surtout mettre l'accent sur la pratique.

La formation en alternance te permet naturellement aussi d'avoir beaucoup de pratique, puisque tu n’as qu'1 ou 2 jours de cours par semaine et que tu apprends le métier en entreprise le reste du temps.

L'enseignement professionnel propose  les sections Electricien installateur en résidentiel et Electricien installateur en industriel.  Ces formations sont fortement orientées sur la pratique et  viennent après la quatrième année en électricité.  Après la sixième année, tu es prêt à aller travailler.

L'enseignement technique de qualification propose  cinq sections: Electricien automaticien, Technicien du froid, Mécanicien automaticien, Technicien en équipements thermiques et Technicien en électronique.
Elles constituent la suite logique à la 4e année en électromécanique. Ces formations sont un mélange de théorie et de pratique et te préparent soit à faire ton entrée sur le marché du travail soit à suivre des études supérieures.

Ce n'est pas l'idéal, mais c'est possible. Tu devras en tout cas faire preuve d'une grande motivation et d'une solide persévérance. Car tu devras travailler dur pour rattraper ton retard sur les autres.
Heureusement, tu ne seras pas seul. Les profs seront là pour t'aider.
Petite astuce: précise aux enseignants que tu viens d'une autre section dès le début de l'année scolaire.